Retour vers le Futur, une star intergénérationnelle

Les années 80 à 90 furent une période prolifique pour l'industrie du cinéma. En effet, durant toutes ces années, de nombreux films cultes firent leur apparition en donnant vie à des univers totalement nouveaux et dont de nombreux films s'inspirent encore aujourd'hui. La saga Retour vers le futur, dont le premier film sorti en 1985 et fut réalisé par Robert Zemeckis, en est une parfaite illustration. Pause Canap vous emmène découvrir, ou redécouvrir, une saga devenue culte et qui n'a pas pris une ride !

Le voyage dans le temps : tout le monde en rêve et Doc l'a fait !

Car il s'agit bien de cela, la saga Retour vers le futur, à travers les trois films qui la compose, aborde le thème du voyage dans le temps. Et forcément, c'est un sujet qui parle à tout le monde, petits et grands. Tout commence lorsque Marty McFly (Michael J. Fox) découvre l'expérience menée par son ami, le docteur Emmett Brown (Christopher Lloyd) surnommé « Doc ». Ce dernier démontre à Marty que le voyage dans le temps existe en faisant faire à son chien, Einstein, un bond d'une minute en avance dans le temps, à bord d'une voiture DeLorean DMC-12.

C'est alors le début d'une grande aventure qui fera faire aux deux compères des allers-retours dans le temps, de 1985 à 2015, puis en 1955 et même jusqu'en 1885. Le but principal de ces courses effrénées à travers les dédales du temps sera de corriger les erreurs du passé, qui ont généré des changements involontaires et souvent désastreux dans le futur... mais aussi inversement, tout en faisant de leur mieux pour éviter les paradoxes temporaires. Ainsi, tout au long de la saga, Marty fera des rencontres toutes plus surprenantes les unes que les autres. Il fera la connaissance de ses parents lorsqu'ils ne sont encore que des adolescents, il rencontrera ses propres enfants et ira même jusqu'à provoquer un duel en plein Far-West.

Un acteur principal charismatique et une saga pleine d'anecdotes

Michael J. Fox interprète à la perfection le personnage de Marty McFly durant les trois films de la saga. Même le style vestimentaire avec son jean, ses baskets, sa doudoune et sa casquette, reste encore à ce jour d'actualité : cool tout en étant à la mode. Pourtant, Michael J. Fox failli n'avoir jamais le rôle car n'étant pas disponible pour le début du tournage, la production lui avait préféré un autre acteur, Eric Stoltz. Mais voilà, peu de temps après les premières prises, la production se ravisa et patienta jusqu'à ce que Michael J. Fox soit disponible : Eric Stoltz avait certes du talent mais il lui manquait le côté comique de Michael J. Fox, indispensable à la réalisation du film.

Dans le premier film, lorsque Marty McFly rencontre sa future mère, cette dernière l'appelle Calvin Klein car elle ne connaît pas son identité et qu'il s'agit du nom indiqué sur ses sous-vêtements. Le nom sera alors modifié dans de nombreux pays où sera diffusé le film, car certaines marques ne sont pas mondialement connues. Ainsi, en France, Calvin Klein devient Pierre Cardin et en Espagne, il se change en Levi's Strauss. Toujours en rapport avec les marques, Retour vers le futur est l'un des films qui a ce jour a effectué le plus de placements de produits tels que Pepsi ou Pizza Hut et même dans le domaine du bricolage avec Black & Decker.

De nombreuses modifications ont été apportées au scénario du premier film de la saga, d'ailleurs il fut rejeté prés d'une quarantaine de fois avant d'être finalement tourné. Par exemple, à la place de son chien Einstein, le Doc devait avoir un singe comme animal de compagnie. Le film prénommé en anglais Back to the Futur devait s'appeler Spaceman From Pluto. Et les parties du scénario faisant référence au président Ronald Reagan ont dû être lues et parfois même modifiées par la Maison-Blanche elle-même afin de s'assurer que les paroles prononcées par le Doc ne soient pas blessantes envers le Président.

Enfin, clôturons ces quelques anecdotes par ce qui permet à Marty et Doc de voyager dans le temps : la célèbre DeLorean. A la base, il devait s'agir d'un réfrigérateur. En effet, lors des premiers scripts, les héros devaient s'enfermer dans un frigo pour pouvoir parcourir le temps. Puis, l'idée d'un véhicule est venu à l'esprit du réalisateur. Il faut avouer que pour voyager à travers le temps, autant choisir une voiture qui en jette. Et ce n'est pas le Doc qui contredirait cela !

Des objets et des technologies imaginés pour un film et qui sont devenus (presque tous) réels !

La saga Retour vers le futur, ce sont des personnages hauts en couleur, des situations à rebondissements, des répliques cultes, une superbe bande-son avec des titres inoubliables, du suspense, de l'humour, de l'action et même une voiture avec une option que l'on ne trouvera jamais sur son propre véhicule. Mais, notamment dans Retour vers le futur 2, ce sont aussi toute une panoplie d'objets ou de technologies qui, en 1989, étaient encore à inventer.

Les baskets qui se lacent toutes seules

Oui, elles existent ! Et elles sont mises en vente par la marque Nike. Mais si vous recherchez la réplique exacte de la paire portée par Marty, ça va être difficile : toutes déjà vendues à plus de 20 000 euros et à seulement une centaine d'exemplaires. Heureusement, il en existe d'autres de la même marque, avec le même principe de fonctionnement et pour beaucoup moins cher.

Ouvrir une porte avec son empreinte digitale

C'est même devenu un geste quotidien que l'on fait presque sans réfléchir. On peut ainsi déverrouiller facilement son téléphone portable, son ordinateur, sa serrure de voiture ou de maison et même payer avec.

Les appels vidéos, les casques de réalité virtuels, les commandes vocales et les drones

En 2015, les éléments de la maison de Marty se contrôlent avec la voix, de la lumière à la télévision. Il peut regarder cette dernière à l'aide d'un casque de réalité virtuel et même répondre au téléphone. Même la visioconférence et les drones sont présents dans les films. Il aura tout de même fallu attendre presque 30 ans pour que nous aussi nous puissions faire la même chose.

La tablette tactile

Dans une autre scène du film, Marty tient entre ses mains un curieux appareil. En y regardant de plus près, on peut facilement en déduire qu'il s'agit de l'ancêtre de la tablette tactile que nous connaissons tous aujourd'hui.

L'attaque du requin... en 3D

Scène mémorable lorsque Marty se trouve devant un cinéma et qu'un requin en 3D donne l'illusion de vouloir l'avaler. Petit clin d’œil à Steven Spielberg et au 19éme film des Dents de la Mer que nous attendons tous. Et pour patienter, il nous est possible de voir ou revoir toute une panoplie de films qui bénéficient de la technologie 3D, au cinéma ou même chez nous avec le bon téléviseur et les lunettes qui vont avec.

L'hoverboard

Terminons cette liste par cet objet culte de la saga, que l'on souhaiterait tous avoir mais qui malheureusement n'a pas encore vu le jour : l'hoverboard encore appelé le skateboard volant. Peut-être qu'il existe vraiment, mais en tout cas, pas dans les rayons jouets des grands magasins et c'est bien dommage !

Alors n'hésitez pas, si comme nous vous êtes passionné(e) par les voyages dans le temps ou tout simplement par cette saga culte des années 80 : rendez-vous sur Pause Canap, avec ou sans baskets auto-laçantes, ou rendez-vous à Calais dans notre boutique, afin de découvrir tous nos goodies Retour vers le futur. Nom De Zeus !